Zurich pionnier dans l’engagement d’aumôniers et aumônières musulman·e·s

La Tribune de Genève consacre un article à l’aumônier musulman engagé à plein temps en juin 2017 par le pénitencier de Pöschwies (ZH). C’est une première en Suisse, où les services d’aumônerie musulmane sont généralement assurés de manière bénévole et à temps partiel. La TDG relève que cette nouvelle politique du canton de Zurich correspond aux recommandations du plan d’action national de lutte contre la radicalisation. Ce plan souligne le rôle préventif des accompagnant·e·s spirituel·le·s et recommande d’étoffer l’offre de formation. On apprend par l’article de la TDG que le premier imam fonctionnaire de Suisse est aussi le premier étudiant musulman du CAS en aumônerie de l’Université de Berne, jusqu’ici réservé aux chrétiens.

Le Temps s’intéresse pour sa part au projet pilote qui prendra fin en juin dans un centre fédéral pour requérant·e·s d’asile zurichois : deux aumôniers et une aumônière musulman·e·s y sont employé·e·s depuis 2016. Le bilan de cette action du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) recommande d’étendre ce type d’aumônerie à grande échelle. Par ailleurs, l’article souligne que l’action du SEM est saluée tant par les milieux académiques que politiques et religieux. Cependant, la base légale ne permettant pas de financer un tel projet, celui-ci est stoppé pour l’instant. Le dossier est actuellement aux mains du Département de la justice

« Un imam zurichois traque la radicalisation en prison », La Tribune de Genève, 19.02.2018

« Qui va payer les aumôniers musulmans », Le Temps, 21.02.2018