Reconnaissance des communautés religieuses neuchâteloise

Le Courrier : le Conseil d’Etat neuchâtelois a présenté dernièrement l’avant-projet de loi sur la reconnaissance d’intérêts publics de minorités religieuses. Ce statut offre, moyennant le respect d’un certain nombre de devoirs, de nouveaux droits tels que la perception par l’Etat de l’impôt religieux et le statut d’aumônier.

Actuellement, seul trois communautés religieuses sont reconnues à Neuchâtel : l’Eglise évangélique réformée ainsi que les Eglises catholique romaine et chrétienne.

« Neuchâtel prône une laïcité d’intégration », Le Courrier, 24.03.2016