Radicalisation et sécurité

Dans le contexte du retour en Suisse de trois jeunes accusés de soutien à des organisations terroristes, la presse romande se fait l’écho des préoccupations politiques liées à la radicalisation. En effet, plusieurs instances juridiques et politiques s’expriment en faveur de la création d’une législation spécifique contre les actes terroristes. La Conférence des directeurs cantonaux de justice et police (CCDJP) anticipe notamment la fin de la loi fédérale interdisant Al-Qaida, l’Etat islamique et les organisations apparentées (programmée pour 2018). André Duvillard, délégué au Réseau national de sécurité annonce un projet de plan national contre la radicalisation. Ce plan sera non-contraignant pour les cantons et misera sur l’interdisciplinarité.

« La norme pénale antiterroriste sur un chemin semé d’embûches », Le Temps, 09.08.2016

« Bientôt un plan national contre la radicalisation », TDG, 18.08.2016

« Un deuxième Genevois radicalisé est de retour », TDG, 17.08.2016

« Un djihadiste genevois pincé », Le Courrier, 18.08.2016

« Un radicalisé arrêté à son retour de Turquie », Le Temps, 18.08.2016

« Apprenti djihadiste arrêté », Le Temps, 22.08.2016

« Un Vaudois de 17 ans soupçonné de djihadisme a été arrêté en Suisse », Le Matin, 23.08.2016