Procès du dirigeant et de membres du groupe bouddhiste OKC en Belgique

On apprend par le média belge BX1 que le dirigeant et des membres de la communauté bouddhiste Ogyen Kunsang Choling (OKC) sont accusés de délits financiers, d’infraction à la législation sur le travail et de prise en otage d’enfants. L’article explique que l’OKC a été fondé en 1970 par Robert Spatz, son actuel dirigeant, qui en plus des chefs déjà cités, est accusé du viol d’une membre de la communauté. Il est précisé que celle-ci s’est rétractée après avoir déposé sa plainte mais que le Ministère public a tout de même requis la culpabilité de M. Spatz sur ce point, estimant que « Ce qu’elle décrit […] correspond au modus operandi que d’autres victimes ont décrit. »

« Une peine de 4 ans de prison au moins requise à l’encontre de Robert Spatz », BX1, 25.04.2018