LE PAYSAGE RELIGIEUX SUISSE

EN BREF

Si la société suisse est historiquement multiculturelle et composée et de deux confessions qui connaissent une grande diversité interne (Gianni/Varone 2007:3), on y observe aujourd’hui une pluralisation accélérée liée à la migration, la circulation transnationale et la nouvelle situation globale (Becci 2018:79). Le paysage religieux suisse s’est diversifié avec la présence de bouddhistes, de musulmans, d’hindous ainsi que d’une multitudes de petits groupes d’obédience ésotériques, spirites, néo-orientaux, soucoupistes, New Age, néo-païens, ou encore néo-chamaniques. Ces nouvelles communautés religieuses et spirituelles se sont pour la plupart établies dans des centres urbains et ont des activités internationales. Elles possèdent généralement le statut d’associations privées.

En Suisse, aucune liste officielle de “sectes” n’existe! 

La catégorie « secte » ne figure pas dans le droit suisse. En l’absence de critères objectifs, les autorités publiques n’ont donc jamais établi de classement de «bonnes» ou de «mauvaises» religions.

DIVERSITÉ RELIGIEUSE EN SUISSE

Sources : Office fédéral de la statistique, 2020 (depuis 2010, les statistiques sur l’appartenance religieuse sont effectuées sur un échantillon de personnes et non plus sur un recensement exhaustif de la population).

Catholiques romains 35,8%
Protestants réformés 23,8%
Autres chrétiens* 5,9%
Musulmans 5,3%
Juifs 0,2%
Autres appartenances 1,5%
Sans appartenance religieuse 26,3%
Sans indication 1,4%

*Protestants évangéliques, chrétiens orthodoxes, catholique-chrétiens, néo-apostoliques, etc

QUELQUES CHIFFRES

  • Il existe plus de 5’700 collectivités religieuses locales en Suisse. Source: Université de Lausanne, PNR58, 2011
  • Environ 15% des personnes interrogées par l’enquête de l’OFS (2016) déclarent avoir subis des discriminations en raison de leur appartenance religieuse. Source: Enquête Vivre ensemble en Suisse (VeS), OFS, 2018
  • Environ 12% de la population suisse (960’000 personnes) se déclare appartenir à une minorité religieuse. Source: Office fédéral de la statistique, 2012
  • Plus de 230 Eglises évangéliques africaines, sud-américaines ou asiatiques sont présentes en Suisse. Source: Fédération des Eglises protestantes de Suisse, 2009
  • 10% des personnes interrogées par l’enquête de l’OFS (2018) se sentent dérangées par des personnes d’une autre religion. Source: Enquête Vivre ensemble en Suisse (VeS), OFS, 2018
  • Il y a près de 6000 moines et moniales en Suisse. Source: Conférence des Unions des religieux/ religieuses et Instituts séculiers de Suisse, 2008

ÉVOLUTION DEPUIS 1970 : QUELQUES EXEMPLES

Source: Office fédéral de la statistique

Couples mixtes (deux personnes de tradition religieuse différente) : entre 1970 et 2000, le nombre de couples mixtes a doublé : de 211’491 à 438’238.

Sans appartenance religieuse : entre 1970 et 2012, la proportion de personnes se déclarant « sans appartenance religieuse »  est passée de 1% à 26,3%.

Eglise catholique romaine: la population se déclarant appartenir à l’Eglise catholique a passé de 50% en 1970 à 35,8% en 2018.

Eglise réformée (protestante) : la population se déclarant appartenir à l’Eglise réformée a passé de 47% en 1970 à 23,8% en 2018.

TAILLE DE QUELQUES GROUPES MINORITAIRES

Sources : les groupes eux-mêmes

Témoins de Jéhovah : environ 20’000 membres

Anthroposophes : 5’300 membres

Armée du Salut : 3’800 membres

Adventistes : 4’818 membres

Mormons : 3’400 membres

La Soka Gakkai : 900 membres

Scientologues : 400 à 500 membres

Mahikaristes : 350 membres

Eglise de l’Unification (Moon) : environ 320 membres

Raëliens : environ 40 membres