Les Genevois·e·s s’apprêtent à voter une loi sur la laïcité

La presse romande s’intéresse à la votation genevoise sur la laïcité qui se tiendra début février. Contestée par quatre référendums, la loi portée par le conseiller d’Etat Pierre Maudet suscite de vives dissensions au sein même des partis. Les points les plus critiqués sont l’interdiction faite aux élu·e·s d’arborer des signes religieux et la perception de la contribution ecclésiastique élargie à d’autres institutions religieuses que les Eglises reconnues. Le Courrier donne justement la parole aux représentants desdites Eglises, qui accueillent favorablement le projet de loi, entre autres car il permet un soutien accru aux activités d’aumônerie. Le Temps évoque pour sa part la polémique déclenchée par un colloque de la Haute école de travail social (HETS) sur la place des religions dans le travail social. Symptomatiques du climat tendu autour de cette votation, les réactions irritées à l’annonce de l’événement émanent tant des oppostant·e·s que des partisan·e·s de la loi.

« La laïcité, terrain miné de la République genevoise », Le Temps, 11.01.2019

« L’Etat doit se mêler de religion », Le Courrier, 17.01.2019