Lausanne réfléchit au prosélytisme

24 Heures relate que suite à la tenue de propos homophobes sur un stand chrétien installé sur la place de la Riponne, des élus municipaux lausannois s’inquiètent du cadre juridique autour des activités de prosélytisme. Dans le canton de Vaud, celui-ci ne peut se pratiquer sur la voie publique que sur autorisation du Service de l’économie.

« Plaintes après un prêche public ciblant l’homosexualité », 24 Heures, 26.06.2018

« Le PS lausannois s’inquiète du prosélytisme de rue », 24 Heures, 27.06.2018