Genève renforce ses ressources pour parler de religion à l’école

Le Département de l’instruction publique (DIP) genevois réorganise sa manière d’aborder les questions touchant à la religion. Il s’agit notamment d’être plus en conformité avec le Plan d’études romand (PER). Un plan sur cinq ans a été mis en place et commencera dès la rentrée prochaine. Il comprend notamment de nouveaux moyens pour l’approfondissement des connaissances en la matière au primaire et au secondaire I. Un article du Courrier explique que Genève collabore pour ce plan avec le canton de Neuchâtel et les éditions Agora. Interrogée sur l’abandon d’un programme construit autour de textes historiques marquants, qu’ils soient religieux, politiques ou philosophiques, la directrice du Service de l’enseignement et de l’évaluation explique que : « Plusieurs textes en lien avec l’étude des religions vont être intégrés aux nouveaux moyens d’enseignement du fait religieux, d’autres continueront à être étudiés en lien avec le programme d’histoire ».

« L’accent sera mis sur le fait religieux », Le Courrier, 26.04.2018