A Genève, une élue voilée ne peut plus siéger suite à la votation de la loi sur la laïcité

La Tribune de Genève s’intéresse à la démarche des Verts genevois, qui mènent un recours en justice contre l’article 3 de la loi cantonale sur la laïcité acceptée en février dernier. Cet article interdit aux élu·e·s de porter des signes visibles d’appartenance religieuse, ce qui serait contraire au droit supérieur selon les Verts. Leur élue Sabine Tiguemounine, qui porte le voile, a ainsi dû assister à la dernière séance plénière du Conseil municipal depuis les bancs du public. Dans l’attente d’une décision de justice, le parti a demandé un effet suspensif de la loi. La Chambre constitutionnelle de la Cour de justice ayant demandé au Grand Conseil de se positionner, celui-ci a donné un préavis négatif. L’article précise que la Chambre constitutionnelle peut cependant choisir de ne pas en tenir compte.

« Une élue voilée n’a pas pu siéger ce mardi soir au Municipal de Meyrin », Tribune de Genève, 12.03.2019

« Elue voilée : le Grand Conseil ne soutient pas l’effet suspensif », Tribune de Genève, 27.03.2019