L’UDF dépose un référendum contre la criminalisation de l’incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle

On apprend dans le Temps que l’Union démocratique fédérale (UDF) a déposé un référendum intitulé « Non à la censure ». Ce texte vise une initiative parlementaire acceptée en 2018 et proposant d’amender la norme pénale contre le racisme, qui, comme le rappelle l’article « comprend déjà ‘l’appartenance raciale, ethnique ou religieuse’ ». L’UDF, parti religieux défendant les valeurs chrétiennes, estime que la loi contre le racisme « est utilisée pour faire taire les opposants politiques ». Des organisations faîtières de défense des personnes LGBTQI craignent l’augmentation des discriminations que risque de susciter la campagne en faveur du référendum et ont lancé un site internet afin des les combattre. L’article rappelle enfin que la récolte de signatures par l’UDF a été entachée d’accusations de tricherie.

« Un référendum aux relents homophobes », Tribune de Genève, 09.04.2019