L’islam (in)visible en ville

Monika Salzbrunn (éd.), Labor et Fides, 280 pages, 2019

 

En combinant les perspectives des sciences des religions et des études urbaines avec l’analyse d’événements et de mises en scène artistiques et musicales, le présent ouvrage montre comment les acteurs musulmans performent leurs appartenances de manière situationnelle, dans le but de « faire communauté », mais aussi de se faire une place dans des espaces et des entités qu’il convient d’appréhender à différentes échelles : du voisinage de quartier aux réseaux transnationaux, en passant par les associations et les instances politiques.