Le Conseil fédéral soumet son contre-projet à l’initiative pour « l’interdiction de se dissimuler le visage » au vote du parlement.

Afin de déterminer si son contre-projet à l’initiative pour « l’interdiction de se dissimuler le visage » a ses chances dans le cadre d’un vote populaire, le Conseil fédéral le transmet aux Chambres, apprend-on dans Le Temps. Le contre-projet « n’interdit la dissimulation du visage qu’à des fins d’identification ». Le gouvernement estime qu’il n’est pas nécessaire de cibler spécifiquement la burqa puisque le Code pénal permet déjà de sanctionner ceux et celles qui forceraient une femme à la porter. Le contre-projet laisse cependant les cantons souhaitant « aller plus loin » libres de le faire.

« Burqa : le Conseil fédéral laisse la main aux cantons », Le Temps, 16.03.2019