Musique et secrets de fabrication. Les Yoruba du Bénin

Au centre du Bénin, les adeptes de l’orisha Naa Boukou (une divinité) forment de petites sociétés d’initiés, une institution structurée par l’existence de secrets. Ainsi, l’un des traits remarquables de ces sociétés est leur tendance à «montrer qu’on cache», en multipliant les représentations de chants dansés particulièrement énigmatiques, dédiés à leur divinité d’élection.

En savoir plus